Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Actualités
          • Des Idées au Fonds - vendredi 8 mars à 18h30

          • Rencontre avec Judicaël Lavrador
          • Mitchell et Riopelle dans le séjour de l'atelier-appartement de la rue Frémicourt, Paris , 1963 © Photo Heidi Meister
          • Tableau des courants d’air

             

            Les tableaux de Mitchell et Riopelle ne manquent pas d’air. On le dit ainsi parce que des critiques américains nous l’ont soufflé qui soulignaient que chacun des deux peintres « exploitaient une façon de voir essentiellement impressionniste, remaniant l’abstraction vers quelque chose qui porte beaucoup plus sur les qualités de perception de la lumière, de l’espace et de l’air que sur la surface du tableau ».

            Où l’air passe-t-il dans la peinture ? À travers les mailles de la toile ? Entre la toile et le châssis ? Entre le châssis et le mur de l’exposition ? Dans l’attitude adoptée au moment de peindre ? Car, il faut bien en effet se donner de l’air quand on peint (même si ce n’est plus une pratique de plein air), faire souffler le chaud et le froid, laisser filer un courant d’air.

            On se propose ici, à Landerneau, de regarder comment la peinture moderne et contemporaine inhale et exhale l’air, comment elle souffle et respire.

            Judicaël Lavrador est critique d’art. Il collabore à Libération et à Beaux-arts magazine. Il a notamment publié « Qu’est-ce que la peinture aujourd’hui ?» (éditions Beaux-arts magazine, 2018).

             

            Rendez-vous à l’accueil.
            Rencontre gratuite. Sans réservation, dans la limite des places disponibles.

          • Publiée le 21/02/2019

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole