Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Actualités
          • Jean Dubuffet

          • Biographie de l'artiste
          • Jean Dubuffet à New York. Photo © Kay Bell
          • 1901
            Jean Dubuffet naît le 31 juillet au Havre de parents négociants en vins.

            1908-1917
            Études au lycée du Havre où il rencontre Georges Limbour auquel il restera toujours lié. S’inscrit aux cours du soir de l’école des Beaux-Arts.

            1918-1919
            Vient à Paris et fréquente six mois l’Académie Julian qu’il quitte pour travailler seul.

            1924
            Doute des valeurs de la culture, s’embarque pour Buenos Aires.

            1925-1932
            Entre dans l’affaire familiale et abandonne la peinture pendant huit ans. Se marie une première fois. Mort de son père. Naissance de sa fille Isalmina. 
            Fonde son propre commerce de vins à Bercy. 

            1933-1935
            Se remet à la peinture, à Paris. Se sépare de sa femme. Rencontre Émilie Carlu (Lili) avec laquelle il vivra jusqu’à la fin de ses jours. 

            1937-1939
            Reprend en main son commerce et abandonne une nouvelle fois la peinture.

            1942
            Année décisive : Dubuffet a 41 ans, il confie son commerce à un fondé de pouvoir et se consacre définitivement à la peinture.

            1943
            Rencontre Jean Paulhan et fréquente le milieu culturel parisien.

            1944
            Première exposition à la galerie René Drouin qui suscite de vives polémiques.

            1945
            Premier voyage de prospection “d’art brut” en Suisse.

            1946
            Publie chez Gallimard Prospectus aux amateurs de tout genre.                  

            1947-1950

            Vend son affaire et séjourne dans le Sahara algérien. Création de la Compagnie de l’Art Brut. Publie son premier texte en jargon, Ler dla canpane, ainsi que L’Art brut préféré aux arts culturels. Première exposition à New York à la galerie Pierre Matisse. 

            1951
            En novembre, part pour les États-Unis où il séjourne pendant six mois. Prononce son allocution Anticultural Positions à Chicago. 

            1952-1955
            Rencontre Céline. Rétrospective au Cercle Volney à Paris. 

            1955-1959
            Vit entre Paris et Vence où il se fait construire des ateliers. Vif intérêt pour la lithographie.

            1960-1961
            Constitution d’archives et organisation d’un secrétariat à Paris. Expériences musicales avec Asger Jorn. Importante rétrospective au musée des Arts décoratifs (16 décembre 1960 - 25 février 1961).

            1962
            Tournant dans l’œuvre de Dubuffet : début du cycle de L’Hourloupe qui va durer douze ans. Retour de la Collection de l’Art Brut à Paris (après un séjour aux U.S.A.). Rétrospective à New York, Museum of Modern Art. Construction d’une maison au Touquet.

            1964

            Parution du premier fascicule du Catalogue intégral des travaux de Jean Dubuffet (38 fascicules publiés de 1964 à 1991). 

            1966
            Commence une série de sculptures en polystyrène expansé.

            1967
            Dubuffet expose la Collection de L’Art Brut au musée des Arts décoratifs du 7 avril au 5 juin. Il fait une importante donation de ses propres œuvres au musée (21 tableaux, 7 sculptures, 144 œuvres sur papier, lithographies). Publication des deux premiers tomes de Prospectus et tous écrits suivants (recueil de tous les écrits, 1995 pour les tomes 3 et 4).

            1968
            Publication d’Asphyxiante Culture. Exposition « Jean Dubuffet : édifices, projets et maquettes d’architecture » au musée des Arts décoratifs, Paris (11 décembre 1968 – 10 février 1969).

            1970
            Mise en activité de grands ateliers de sculpture à Périgny-sur-Yerres (Val-de-Marne). 

            1971-1973
            Aménagement d’un atelier à la Cartoucherie de Vincennes pour la réalisation du spectacle Coucou Bazar. Inauguration du Groupe de quatre arbres à New York. Grandes rétrospectives et représentations de Coucou Bazar à New York et Paris. Construction de la Closerie Falbala à Périgny-sur-Yerres. Constitution de la Fondation Dubuffet.

            1974

            Fin du cycle de L’Hourloupe. Début de la construction du Salon d’été pour la Régie Renault. Inauguration du Jardin d’émail aux Pays-Bas. La Fondation Dubuffet est reconnue d’utilité publique. 

            1975-1977
            Exposition des « Parachiffres, Mondanités, et autres peintures de 1975 » au musée des Arts décoratifs (23 janvier – 23 février 1976). Arrêt de la construction du Salon d’été. Procès. Transfert de la Collection de l’Art Brut à Lausanne. 

            1978-1982
            Le musée des Arts décoratifs organise l’exposition manifeste en faveur de l’artiste « Jean Dubuffet : le Salon d’été et autres » (30 mars – 30 avril 1974).
            FIAT organise la représentation d’une troisième version de Coucou Bazar. Inauguration du Manoir d’Essor au Danemark. 

            1983
            Dubuffet gagne son procès contre la Régie Renault après huit ans de procédure, mais renonce à la construction du Salon d’été. L’État français manifeste l’intention d’édifier une sculpture dans Paris, Jean Dubuffet propose la Tour aux figures. Inauguration à Houston du Monument au fantôme.

            1984
            Représente la France à la Biennale de Venise avec la série des Mires. Cesse de peindre. Inauguration à Chicago du Monument à la bête debout

            1985
            Visite en janvier le site choisi pour l’implantation de la Tour aux figures. Dessine. Rédige dans l’urgence sa Biographie au pas de course. Jean Dubuffet décède le 12 mai, à Paris.

             

          • Publiée le 31/05/2014

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole