Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Actualités
          • L'exposition pas à pas... Célébration de la matière / Paris Circus

          • Célébration de la matière
            Les années 1950 sont celles d’une plongée dans la matière picturale, annoncée par son affection pour le mur, source de textures indéfinies. Sa verticalité est érigée en peinture, comme l’artiste aime aussi figurer un paysage verticalement ou encore, comme le dessus d’une table peut à son tour constituer une sorte de magma pictural. La frontalité du sujet, associée au langage spécifique du matériau, forme ici des thèmes majeurs qui conduiront Dubuffet aux suites les plus extrêmes de ses recherches comme les Texturologies et les Matériologies.

            Paris Circus
            Lassé de la vie retirée qu’il mène à Vence, Dubuffet revient vers Paris. Le rivage des célébrations du sol et de la matière est abandonné pour revenir à celui de la célébration de l’humain, aux fêtes urbaines de la rue. « À peindre la terre, le peintre tendait à devenir terre et cesser d’être homme – donc cesser d’être peintre ». Paris Circus marque un changement radical dans les thèmes devenus les autobus, défilés de piétons, vitrines de boutiques ou grands magasins d’une ville moderne, mais aussi dans la réapparition des couleurs bariolées des années 1940.
          • "Dubuffet, L'insoumis" Célébration de la matière © Nathalie Savale © FHEL, 2014 © ADAGP Paris, 2014
          • Publiée le 20/08/2014

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole