Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Actualités
          • L'exposition pas à pas... Faire une tête

          • En 1935, Giacometti prend ses distances avec le mouvement surréaliste, pour revenir au travail d’après modèle. Rita Gueyfier, un modèle professionnel, et son frère Diego posent chaque jour. Ce qui devait être l’affaire de quelques jours deviendra l’obsession d’une vie. Pour Giacometti il ne s’agit pas de «représenter quelqu’un comme on le connaît, mais comme on le voit», la ressemblance étant moins dans la représentation réaliste des traits d’un visage que dans celle de la perception visuelle. Ses proches et amis passent de longues heures à poser dans le froid de l’atelier, pendant que Giacometti peint ou sculpte inlassablement, avec le sentiment de ne jamais parvenir à restituer ce qu’il voit.
          • Quatre têtes d'homme, vers 1960-1966 © Succession Giacometti (Fondation Giacometti + Adagp) Paris, 2015
          • Publiée le 02/09/2015

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole