Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Actualités
          • Le presse en parle... Ouest-France

          • Landerneau. "La 3e scène de l'Opéra de Paris aux Capucins"
            par Aude Kerdraon - le 11-02-2016
          • De gauche à droite : Dimitri Chamblas, Amélie Couillaud, de l'Opéra de Paris et commissaires de l'exposition et Marie-Pierre Bathany, directrice du Fhel proposent une exposition totalement innovante. | © Ouest-France
          •  

            Le Fonds Hélène & Édouard Leclerc sera pendant cinq semaines le nouveau théâtre d'expression de l'Opéra Garnier. Une initiative ambitieuse, innovante et enivrante.

            Cette année, il n'y aura pas que Brest 2016, il faudra compter aussi avec Landerneau 2016 ! Le Fonds Hélène et Edouard Leclerc (Fhel) s'apprête à recevoir entre les expositions de Lorenzo Mattotti, qui s'achève le 6 mars et Marc Chagall (du 26 juin au 30 octobre) la « 3e scène » de l'Opéra de Paris.

            « L'invitation de Michel Édouard Leclerc est notre plus belle invitation », confie Dimitri Chamblas, directeur artistique de ce projet de l'Opéra de Paris et commissaire de l'exposition. Pour la première fois, une sélection de douze films de la « 3e scène », va être présentée dans un espace physique.

            Différents écrans et de toutes tailles, seront installés: des petits et très bas qui obligeront le visiteur à s'allonger sur l'épaisse moquette, ou alors d'autres plus grands, fixés au plafond qui conduiront le public à s'allonger sur un sol mou ou encore un grand écran devant la descente d'une montagne qui fera comme un théâtre de plein air... « C'est un espace qui aura une dramaturgie. C'est un cinéma sans siège. »

            Le Fhel devient scèneAu départ, la « 3e Scène » de l'Opéra de Paris est un espace internet dédié à la création, la promotion et la diffusion artistique sous toutes ses formes. Rien de surprenant alors que « le coeur de cette initiative fasse écho à la politique promotionnelle de l'art menée par le Fhel. C'est ce qui donne un sens à un tel rapprochement », précise Marie-Pierre Bathany, directrice du Fhel.

            Après avoir découvert le lieu des Capucins en novembre, Dimitri Chamblas et Amélie Couillaud, commissaire associée, ont décidé de modifier l'endroit. Éric Morin, scénographe du Fhel aura pour mission de « créer un paysage vallonné, scénographié comme un décor de théâtre. »

            L'éclairage une oeuvre d'art à part entièreLes douze films s'enchaîneront pour former une oeuvre à part entière. Chaque écran passera le même film au même moment, ce qui permettra à chacun de se déplacer librement. « On quitte simplement une configuration mais l'oeuvre nous suit », indique Dimitri Chamblas.

            Lors des interstices entre les films, Yves Godin, le génie de l'éclairage de spectacle, diffusera des lumières au travers des écrans et projecteurs d'une telle qualité « que ses réalisations sont des oeuvres d'art », assure Amélie Couillaud.

            Lors des déambulations, le visiteur croisera, au détour d'une colline ou au pied d'une pente, un danseur. Chaque jour, deux danseurs chorégraphes du champ contemporain se relaieront. « Ce sera un endroit très hybride: vous venez voir une exposition mais vous venez aussi au cinéma et vous assistez à une représentation de danse à chaque fois différente et du coup... unique », sourit Dimitri Chamblas.

            Toutes les vidéos sur www.operadeparis.fr/3e-scene

            Retrouver cet article sur le Ouest-France.fr

          • Publiée le 16/03/2016

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole