Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Blog
Auteurs
      • ghsthy.png
      • Marie-Pierre BATHANY

      • MEL contributeur.jpg
      • Michel-Édouard LECLERC

      • metabo.png
      • Équipe Com°

      • Florian GAITÉ

      • logo FHEL jaune.jpg
      • Équipe Médiation

      • metabo.png
      • Clémence PELLETEUR

          • Équipe Médiation
          • Publié le 31/08/2018
          • Par Équipe Médiation
          • Pas à pas > "Figures debout"

          • Henry Moore, Upright Internal External Form, 1952-53 - Photo Henry Moore archive
          • La découverte des arts extra‑occidentaux et notamment de la statuaire africaine est décisive pour Moore dès les années 1920 et continue de l’inspirer dans les périodes plus tardives. Il a retenu de ces sculptures en bois la nécessité de travailler le matériau dans la verticalité et leur capacité à suggérer une forme d’élévation. C’est dans cette optique que Moore finit par redresser ses figures allongées et réaliser des oeuvres monolithes jouant avec les effets de la gravité. Partant d’un morceau d’os élargi à l’échelle humaine ou combinant des formes intérieur/extérieur, Moore revisite les grands thèmes de son oeuvre à l’aune de cette verticalité.

             

            Standing Figures

            The discovery of non-western art, especially African sculpture, had been a critical experience for Moore in the 1920s and continued to influence him in later years. These wood sculptures inspired Moore to carve the material directly, and to suggest a vertical elevation. This is how Moore arrived at the idea of upright and monolithic forms that play with the effects of gravity. Starting with a piece of bone enlarged to the human scale or combining interior/exterior forms, verticality became one of the major themes of Moore’s work.

          • Votre réaction
          • Prénom
            Nom
            CourrielMerci d'indiquer votre courriel si votre commentaire nécessite une réponse personnelle.
            Commentaire
            Code de vérificationSaisissez ce code.
          • Commentaires
                • Le 03/10/2018
                • par Candy Blackham
                • I visited the exhibition in early September and was completely overwhelmed. In bringing together so many different works one has a very strong, and very moving impress of Henry Moore. Thank you - it was wonderful

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole