Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Le site

Historique du site des Capucins

 

Le Couvent des Capucins

En 1634 s’installe à Landerneau l’ordre des Capucins, 3ème branche de l’Ordre de Saint François, et la première pierre pour l’édification du couvent des Capucins est posée en 1636.
Les moines tirent principalement leurs subsides de la mendicité et des prêches. Et en 1790 cent huit arbres fruitiers sont dénombrés dans le jardin.
A la Révolution, la Chapelle du couvent sert de salle de réunion et d’élection.
De 1793 à 1797, le couvent va servir de prisons aux prêtres réfractaires.
En décembre 1797, la propriété est vendue par l’État, et M. Emmanuel Pillet, curé constitutionnel de Landerneau depuis 1791, la rachète deux ans plus tard pour y installer son école publique. Cette dernière sera reconnue officiellement par décret impérial en octobre 1804, mais fermée par arrêté préfectoral sous la Restauration en octobre 1815.
 
 

Les bâtiments vont alors connaître des activités industrielles successives.

En 1842, c’est la Société Linière, fondée en 1820, qui s’y installe. Cette société a compris jusqu’à cent-soixante métiers à tisser dans tous ses magasins et ateliers, et a pour principal client de ses toiles à voiles, à hamacs et à sacs la Marine. Au domaine des Capucins est stocké le lin et est réalisé l’emballage et l’empaquetage des fils et toiles, assurés par une soixantaine d’ouvriers.
En 1894, Charles Le Bos, gendre de Louis Despinoy brasseur et négociant en vin, achète avec son épouse le domaine des Capucins, d’une surface alors de 5000m², pour y implanter leur « Grande Brasserie Flamande ».
En octobre 1919, il cède la propriété à Paul Gloess, ingénieur spécialisé dans les algues alimentaires. Monsieur Gloess était un précurseur et souhaitait que l’algue supplante à terme la pomme de terre dans notre assiette. Mais l’exploitation des algues ne trouvera son essor qu’à compter de 1960, et essentiellement pour une utilisation pharmaceutique et cosmétique.
En décembre 1925, il vend donc la propriété des Capucins à une société de production d’eau de Javel, la Société Cotelle et Foucher dont le siège est à Issy Les Moulineaux. L’eau de Javel étant difficile à transporter, elle est produite localement d’où cette installation à Landerneau.
En 1929-1930, le directeur de l’usine vend une partie du Domaine des Capucins, déjà amputé de ses jardins. Les bâtiments se trouvent alors partagés entre différents propriétaires.
 

Les débuts d’Édouard Leclerc

En décembre 1949, Édouard Leclerc, marchand de chocolat en gros et d’épicerie de 3ème classe, ouvre sa première boutique, constituée d’une pièce de 4x4 mètres, au 13 rue des Capucins.
La ligne de conduite de M. Leclerc est de « comprimer au maximum les frais de distribution pour vendre le moins cher possible ». Ce principe de vente va faire école petit à petit et des commerces Leclerc vont se développer dans toute la France.
A l’été 1953, il ouvre son nouveau magasin, rue Bélérit. En 1964, il achète une partie du domaine des Capucins pour y installer un super-centre : un bâtiment de 1755m² est érigé sur la partie nord pour servir de magasin qui comptera 30 employés à l’ouverture, et 70 en novembre 1986 au moment de sa fermeture pour cause d’exigüité et d’installation à l’hypermarché du Leck de 3200m².

 

Les Capucins aujourd’hui

CapucinsLa chapelle, l’ancien hypermarché, le parking et les anciens bureaux ont fait l’objet d’une restauration dans les années 1990, avec l’utilisation de la pierre de Logonna comme matériau principal. La chapelle a retrouvé un autel et un statuaire riche, et ses vitraux sont l’œuvre de Raymond Budet. L’ancien magasin a été habillé de pierre de Logonna et couvert d’ardoises, et le pignon porte un vitrail représentant le célèbre « L » de la marque E. Leclerc. Aujourd’hui, ces lieux ont à nouveau fait l’objet de travaux de restructuration, de modernisation et d’aménagements muséographiques, en vue d’y réaliser un espace culturel accessible à tous et susceptible d’accueillir des expositions d’art de grande envergure: le Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole