Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Archives blog
          • metabo.png
          • Publié le 27/06/2014
          • Par Équipe Communication
          • Dubuffet l’insoumis… à Landerneau !

          • Du 22 juin au 2 novembre 2014, Landerneau se met aux couleurs de l’Hourloupe. Un an après « Mirò : l’arlequin artificier », c’est au tour de « Jean Dubuffet, l’insoumis » d’occuper la grande halle d’exposition des Capucins.
          • Pour sûr, Dubuffet  aurait certainement jubilé en apprenant qu’une rétrospective de son œuvre allait être organisée dans un ancien couvent breton, un temps transformé en supermarché avant de devenir aujourd’hui un fonds culturel plein d’ambition ! Car il fuyait en effet « ces morgues d’embaumement, ces citadelles de la culture mandarine, que sont les musées ».

            En marge des institutions officielles et de leurs rouages administratifs, Dubuffet a su constituer deux grands ensembles d’œuvres, confiés au Musée des Arts décoratifs et à la Fondation Dubuffet. L’histoire retiendra que c’est au Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la Culture que furent réunies pour la première fois ces deux collections que l’artiste considérait comme essentielles pour la compréhension de son travail.

            On doit ce doux rêve devenu réalité à quelques bonnes fées qui se sont penchées sur le berceau du projet : Jean-Jacques Aillagon d’abord. C’est en effet en échangeant plusieurs fois avec ce quasi-breton que nous avons décidé d’unir nos forces. Olivier Gabet prit avec talent le relais pour les Arts Décoratifs, et Sophie Webel, directrice de la Fondation Dubuffet, mit tout son professionnalisme et sa passion au service du projet artistique.

            Qu’ils en soient tous remerciés !

            Esprit subversif et iconoclaste, tout à la fois peintre et sculpteur, dessinateur et lithographe, écrivain, architecte, homme de théâtre et musicien, Jean Dubuffet explore l’humain à l’encontre des acquis de l’œuvre et des principes qui régissent le monde de l’art.

            L’un des aspects de cette exposition est de montrer des œuvres que Dubuffet avait choisi de conserver, et de révéler au public les raretés de chacune de ces deux collections.

            Il en résulte une exposition foisonnante : 64 peintures, 42 sculptures et maquettes d’architecture, ainsi qu’une centaine d’œuvres sur papier dont une sélection est exposée dans un cabinet des dessins spécialement créé. Le tout, organisé en quatre grandes sections :

            • De la préhistoire aux années 1950 (1918 – 1950)

            L’Homme du commun – Portraits – Sahara

            • Célébration de la matière (1950 – 1961)

            Paysage du mental – Les Phénomènes – Texturologies et Matériologies

            • Paris Circus – L’Hourloupe (1962 – 1974)

            Edifices – Coucou Bazar

            • Les dernières années (1975 – 1984)

            Théâtres de mémoire – Psycho-sites – Mires et Non-lieux

            Présenter l’œuvre d’un artiste obsédé par l’idée de s’exonérer des règles du « monde de l’art » relevait de la gageure. Exposer « Dubuffet, L’insoumis », c’est un défi qui nous allait bien.

            Ouverture des portes le dimanche 22 juin et jusqu’au 2 novembre…

          • Votre réaction
          • Prénom
            Nom
            CourrielMerci d'indiquer votre courriel si votre commentaire nécessite une réponse personnelle.
            Commentaire
            Code de vérificationSaisissez ce code.
          • Commentaires
                • Le 03/11/2014
                • par maelle fradin
                • très belle exposition Vive Landerneau qui après miro s'offre du

                  Dubuffet La Vendée l'envie
                • Le 02/11/2014
                • par Françoise lemonnier
                • Génial cadre super et personnes pour nous expliquer très agréables
                • Le 16/08/2014
                • par Christine Nicolas
                • J'ai visité aujourd'hui l'exposition, bien que travaillant dans les arts plastiques, je ne connaissais pas bien l’œuvre de Jean Dubuffet. J'ai été complètement bouleversée par certaines toiles, émue aux larmes même! Mille mercis de m'avoir permis de découvrir vraiment ce génie!
                • Le 28/07/2014
                • par Pierre-Emmanuel Durand
                • Un immense merci pour cette magnifique exposition qui m'a réellement fait découvrir Jean Dubuffet et son univers. La visite guidée était géniale. Merci pour toutes ces explications qui m'ont permis de comprendre le cheminement de cet immense artiste.

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole