Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Blog
Auteurs
      • MEL contributeur.jpg
      • Michel-Édouard LECLERC

      • Florian GAITÉ

      • metabo.png
      • Équipe Communication

      • logo FHEL jaune.jpg
      • Équipe Médiation

          • Équipe Médiation
          • Publié le 31/07/2019
          • Par Équipe Médiation
          • Pas à pas > "Rouen, Réunion des Musées Métropolitains Musée des Arts du fer Le Secq des Tournelles"

          • Grille d’oculus Amiens, fin du XVIIIe siècle Fer forgé et estampé Rouen, Réunion des Musées Métropolitains Musée des Arts du fer Le Secq des Tournelles © RMM Rouen Normandie © Agence La Belle Vie
          • Véritable monomane d’une technique, Henry Le Secq des Tournelles a consacré sa vie à rassembler ce qui avait trait à l’art de la ferronnerie. Des objets usuels aux éléments de parures, le fer sous toutes ses formes passionne ici le collectionneur. Henry a hérité de la passion dévorante de son père, photographe dont la démarche frénétique fut initiée par le déclin de l’art forgé et des destructions haussmanniennes du patrimoine ancien à la fin du XIXe siècle. Fondé en 1921, dans l’ancienne église de Saint-Laurent à Rouen, le musée qui porte aujourd’hui le nom de cette famille, abrite la collection conçue par l’esprit d’un seul homme. Cette sélection de curiosités des arts du fer évoque le projet encyclopédique de ce musée.

             

            A true monomaniac of one technique, Henry Le Secq des Tournelles devoted his life to the gathering of everything related to the art of ironwork. From usual objects to elements of adornment, this collector was obsessed with iron in all its shapes and forms. Henry inherited the all-consuming passion from his father, a painter and photographer whose fervent approach was initiated by the decline in the art of wrought iron and the destructions of the old patrimony at the end of the 19th century brought about by Haussmann. Inaugurated in 1921, in the desecrated church of Saint-Laurent in Rouen, the museum that today bears the name of that family houses a collection conceived in the mind of one single man. This selection of curiosities of the arts of iron evokes the encyclopaedic project of that museum.

             

          • Votre réaction
          • Prénom
            Nom
            CourrielMerci d'indiquer votre courriel si votre commentaire nécessite une réponse personnelle.
            Commentaire
            Code de vérificationSaisissez ce code.

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole