Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Blog
Auteurs
      • MEL contributeur.jpg
      • Michel-Édouard LECLERC

      • Florian GAITÉ

      • metabo.png
      • Équipe Communication

      • logo FHEL jaune.jpg
      • Équipe Médiation

          • Équipe Médiation
          • Publié le 25/08/2019
          • Par Équipe Médiation
          • Pas à pas > "Le collectionneur inexistant"

          • Photo Jean-Marie del Moral
          • Rien ne convient mieux au collectionneur que l’anonymat : tout à ses objets, il ne se retrouve que dans leur accumulation. Et s’il lui fallait se donner une identité, il la chercherait, réfractée, dispersée, multipliée, exaltée, bien plus que dans son état civil, dans ce puzzle qu’il ne cesse de compléter. L’encombrement symptomatique du cabinet offrait à l’origine comme la traduction esthétique de la diversité du monde. L’empilement est ici un geste esthétique, une façon de tenir les choses littéralement à portée de main, de les maintenir en mouvement, dans l’équilibre instable de l’attente. Aussi ce qui apparaîtra au visiteur de passage comme un pur tumulte d’objets est-il pour son ordonnateur patiemment construit, chargé d’associations, traversé d’analogies, lourd de mémoire et de sens.

             

            Nothing is more suited to the collector than anonymity: wholly devoted to his objects, he only identifies with himself in their accumulation. And if he had to give himself an identity, he would look for it, refracted, scattered, multiplied, enthused much more than in his personal data, in that jigsaw puzzle that he never ceases to complete. The symptomatic clutter of the cabinet originally offered something like the aesthetic rendering of the world’s diversity. The piling is here an aesthetic gesture, a way of holding things literally at arm’s length, of maintaining them in movement, in the unstable balance of waiting. What will appear to a passing visitor like an absolute confusion of objects is for its organiser patiently constructed, loaded with associations, crossed with analogies, heavy with memory and meaning.

          • Votre réaction
          • Prénom
            Nom
            CourrielMerci d'indiquer votre courriel si votre commentaire nécessite une réponse personnelle.
            Commentaire
            Code de vérificationSaisissez ce code.

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole