Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Blog
Auteurs
      • MEL contributeur.jpg
      • Michel-Édouard LECLERC

      • ghsthy.png
      • Marie-Pierre BATHANY

      • metabo.png
      • Équipe Communication

      • logo FHEL jaune.jpg
      • Équipe Médiation

          • Équipe Médiation
          • Publié le 23/11/2020
          • Par Équipe Médiation
          • ZOOM SUR...

          • "Bleu sang", Enki Bilal, 1994
          • OEuvre de couverture. Acrylique sur toile. 100 × 80 cm. Atelier de l’artiste
          • « En règle générale, la couleur n’est donc pas un moyen d’exercer une influence directe sur l’âme. La couleur est la touche. L’œil est le marteau. L’âme est le piano aux cordes nombreuses. L’artiste est la main qui, par l’usage convenable de telle ou telle touche, met l’âme humaine en vibration. »

            “ As a general rule, colour is not a means to exercise a direct influence on the soul. Colour is the touch. The eye is the hammer. The soul is a piano with many strings. The artist is the hand which, with the conventional use of this or thattouch, makes the human soul vibrate.”

            Vassily Kandinsky
            Du Spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier, 1912

             

             

            La couleur, indissociable de l’œuvre d’Enki Bilal, modifie parfois par sa force le cours d’une narration. Le bleu est fondateur de son esthétique. Sa palette varie du bleu clair au bleu gris, froid et sensuel, qui joue le rôle de filtre en équilibrant des scènes parfois oppressantes. Il l’utilise dans ses albums de bande dessinée, ses toiles et ses films. Pour l’exposition "Bleu sang", Enki Bilal reprend deux de ses personnages fétiches, Nikopol et Jill, dont il a narré les aventures dans la Trilogie Nikopol. Il transpose leur histoire en dessins et peintures. Le tableau Bleu sang, couverture du catalogue de l’exposition éponyme, met en scène Jill, héroïne mystérieuse, égérie au corps partiellement bleu, sur fond bleu maculé de rouge. 

            A bientôt pour un nouveau zoom sur une œuvre de l'exposition "Enki Bilal" ! 

            #expoEnkiBilal #leFHELchezvous #Culturecheznous 

             

            Inseparable from Enki Bilal’s work, the colour sometimes modifies the flow of the narrative with its energy. The colour blue is the base of his aesthetics. His range varies from light blue to a sensual and cold grey blue, that acts like a filter by levelling out scenes often oppressive. He uses it in his graphic novels, his paintings and his films. For the exhibition Blue Blood, Enki Bilal went back to using two of his favourite protagonists, Nikopol and Jill, whose adventures he narrated in the Nikopol trilogy. He transposed their story in drawings and paintings. The painting Blue Blood, the cover of the eponymous exhibition catalogue, shows Jill, a mysterious heroine, a muse whose body is partly blue, on a blue background stained with red.

             

          • Votre réaction
          • Prénom
            Nom
            CourrielMerci d'indiquer votre courriel si votre commentaire nécessite une réponse personnelle.
            Commentaire
            Code de vérificationSaisissez ce code.

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole