Plan du siteContactS'inscrire en ligneS'identifierAccueil
Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Blog
Auteurs
      • MEL contributeur.jpg
      • Michel-Édouard LECLERC

      • ghsthy.png
      • Marie-Pierre BATHANY

      • metabo.png
      • Équipe Communication

      • logo FHEL jaune.jpg
      • Équipe Médiation

          • Équipe Médiation
          • Publié le 25/12/2020
          • Par Équipe Médiation
          • ZOOM SUR...

          • Les Phalanges de l’Ordre noir, Enki Bilal, 1979
          • Les Phalanges de l’Ordre noir, 1979. Encre de Chine et gouache blanche. 50 × 38,5 cm. Collection particulière
          • « Souvenez-vous qu’une ligne ne peut pas exister seule ; elle amène toujours une compagne. »

            “ Remember that a line cannot exist alone, it always brings along a companion.” 

            Henri Matisse, in Dominique Fourcade
            Écrits et propos sur l’art, 1972 

             

            Déjà, sur les trottoirs de Belgrade, Enki Bilal dessine à la craie des scènes inspirées des films qu’il voit le dimanche au cinéma. Plus tard, il dessine quotidiennement, en autodidacte. Sa première histoire, Le Bol maudit, est publiée en 1972 dans le journal Pilote.
            Comme l’illustre l’album Les Phalanges de l’Ordre noir, le trait est omniprésent dans ses premiers travaux, pour délimiter les contours ou par des hachures qui donnent vie à l’ensemble (reliefs, ombres…). La phase du « crayonné », dessin initial qui précède la mise en couleur, est très développée. Dans les années 1980, son style évolue vers la « couleur directe » : crayonné et mise en couleurs ne sont plus séparées. Chaque case est traitée, dans sa construction, comme un tableau.

             

            On the pavements of Belgrade, Enki Bilal was already drawing with chalks scenes inspired by the films he saw on Sundays at the cinema. Later he began drawing daily, as a self-taught artist. His first story, Le Bol maudit, was published in 1972 in the magazine Pilote.
            As shown in the graphic novel The Black Order Brigade, the line is omnipresent in his first works, to delineate the outlines or with hatchings that give life to the whole work (reliefs, shadings…). The ‘pencilling’ stage, the initial drawing that precedes the colouring, is well developed. In the 1980s, his style evolved towards ‘direct colour’: pencilling and colouring are no longer separate stages. Each box, in its construction, is treated as a painting.

             

          • Votre réaction
          • Prénom
            Nom
            CourrielMerci d'indiquer votre courriel si votre commentaire nécessite une réponse personnelle.
            Commentaire
            Code de vérificationSaisissez ce code.

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole