Fonds Hélène et Edouard Lerclerc
RssFacebookTwitter
POUR UNE CULTURE ACCESSIBLE A TOUS
Archives blog
          • Publié le 25/02/2014
          • Hymnes-Mers-Ions

          • Après "A des nuits lumière – la ville, la nuit, la mer", le concept lumière-nature de Yann Kersalé connait un nouveau développement à Océanopolis à Brest avec "Hymnes-Mers-Ions".
          • kersale oceanopolis.JPG
          • La merveilleuse aventure des Capucins à Landerneau, deuxième exposition du Fonds Hélène & Edouard Leclerc fut, pour presque 40 000 visiteurs de décembre 2012 à mai 2013, une découverte de cette magique matière-lumière de l’artiste douarneniste, veilleur du Monde, dans ses huit fameuses « black box ».

            A la suite des captations d’images en 2011  sur sept sites bretons et leurs mises en abymes parisiennes et landernéennes en 2012 et 2013, le plasticien de la lumière et de la nuit décline cette fois-ci six nouveaux univers marins d’images animées et sonores dans un espace unique, au cœur d’une «sub-sculpture» telle que Yann Kersalé définit cette nouvelle création :

            Sub-sculpture / Sculpture d’immersion Hymne-Mers-Ions

            C’est un objet d’immersion, du sensible, un lieu du percept, un territoire de l’affect.

            Le déplacement du corps dans l’espace est nécessaire pour voir et percevoir, faire ses cadres.

            Le parcours est libre, pas de sens de la visite, venir et revenir pour jouer avec des angles de vues.

            Six formes de matières lumières composent cette sub-sculpture.

            1/ L’incandescence des tentacules

            2/ Le banc à bulles

            3/ Verticale sans dessus dessous

            4/ Le murmure du mur mou

            5/ Vies en un clin d’œil

            6/ La profondeur des lames

            C’est l’aboutissement d’un partenariat entre le Fonds Hélène & Edouard Leclerc, Océanopolis et l’artiste, déjà complice de longue date avec le centre de culture scientifique de la mer et de la biodiversité et son directeur Eric Hussenot. En effet, les captations initiales de « Profondeur des lames » avaient été réalisées dans des bassins d’Océanopolis dont les techniciens étaient une nouvelle fois sollicités pour la localisation et des prises de vues de fonds sous marins de la rade de Brest, images mises en abyme dans la 8e boîte miroir spécialement créée pour l’exposition de Landerneau. De cette aventure commune naissait alors l’idée d‘un prolongement dans les pavillons blancs des rives de Moulin blanc. C’est chose conçue depuis la mi-décembre et jusqu’à l’été dans le pavillon de la biodiversité où le visiteur est plongé dans cette « nuit qui remue » aux six mystérieuses stations lumineuses et bruissantes.

            Je vous invite à faire ce nouveau voyage, à plonger dans l’œuvre éphémère de Yann Kersalé et dans les nuits crépusculaires, à aller découvrir, loin de la Bretagne, à travers le Monde, les parures étincelantes ou diffuses dont il enveloppe architectures et sites.

             

            Hymnes-Mers-Ions, jusqu’au 15 juin 2014.

            Sur présentation du ticket, une entrée au Fonds Hélène & Edouard Leclerc donne droit à une entrée à tarif réduit à Océanopolis et inversement.

          • oceanopolis.com

            oceanopolis.com

          • Votre réaction
          • Prénom
            Nom
            CourrielMerci d'indiquer votre courriel si votre commentaire nécessite une réponse personnelle.
            Commentaire
            Code de vérificationSaisissez ce code.

S'ABONNER AUX NOUVELLES DU FONDS

Se désinscrire

FHEL
POUR LA CULTURE
AUX CAPUCINS
29800 LANDERNEAU (FRANCE)
02 29 62 47 78

Powered by diasite
Designed by diapole